À quoi doit-on veiller lorsqu'on travaille comme jobiste

À quoi doit-on veiller lorsqu'on travaille comme jobiste

mardi 11 juillet 2023

L'été a commencé, les examens sont terminés et, pour de nombreux étudiants, cela signifie gagner un peu d'argent pendant les vacances d'été. En tant qu'étudiant jobiste, vous ne payez que très peu de cotisations sociales et pas d'impôts. Il y a cependant quelques points à prendre en compte.

À partir du 1er janvier 2023, les étudiants peuvent travailler jusqu'à 600 heures par an en bénéficiant d'une réduction des cotisations sociales (au lieu de 475 heures auparavant). Peu importe que ces heures soient effectuées pendant la saison estivale ou au cours de l'année. Vous pouvez donc combiner un job d'été avec un job d'étudiant pendant l'année (bien que vous n'ayez pas le droit de travailler si vous devez assister à des cours ou passer des examens). Tant que vous ne dépassez pas le nombre d'heures maximum.

En tant qu'étudiant, le gouvernement vous accorde un paquet de 600 heures par année civile (votre "quota") pour lesquelles vous payez moins de cotisations sociales qu'un salarié normal. Pour ces 600 premières heures, vous ne payez que 2,71 % de cotisations de solidarité au lieu des 13,07 % habituels.

Si vous dépassez le plafond, vous n'avez plus droit au régime avantageux de cotisations sociales pour ces heures supplémentaires. Il est donc possible de travailler plus de 600 heures, mais les cotisations sociales deviennent plus élevées à partir de la 601e heure travaillée. Vous devrez donc verser une plus grande partie de votre salaire. Vous pouvez vérifier le nombre d'heures qu'il vous reste sur le site web Student@work.

Il y a trois autres éléments à prendre en compte en tant que jobiste :

Allocations familiales

Si vous avez moins de 18 ans, vous avez toujours droit aux allocations familiales, quelle que soit la durée de votre travail. Après cet âge, le nombre d'heures de travail autorisées dépend de votre lieu de résidence :

  • En Wallonie et dans la Communauté germanophone, les étudiants peuvent travailler, pendant leurs études, sans restriction sous contrat étudiant.
  • En Flandre, les étudiants ne peuvent pas travailler plus de 600 heures par an.
  • À Bruxelles, les étudiants ne peuvent pas travailler plus de 240 heures par trimestre. Cette disposition ne vaut pas en juillet, août et septembre, pour autant que l’étdiant reprenne les cours après les vacances d’été.

Enfants à charge

Travailler plus d'heures signifie aussi gagner plus. Mais attention, il existe des montants maximums que vous ne pouvez pas dépasser pour rester à la charge de vos parents en tant qu'étudiant. Si vous gagnez plus que ce montant maximum, vous n'êtes plus à charge et vos parents paieront plus d'impôts.

Les montants maximums que les étudiants peuvent gagner changent chaque année. Pour 2023, le montant maximum est de 7.965 euros si vos parents sont imposés ensemble ou de 10.090 euros si vos parents sont imposés séparément. Il s'agit de montants bruts.

Impôts

Tant que les étudiants ne dépassent pas un certain montant en termes de revenus, ils ne doivent pas payer d'impôts. Ce montant maximum change également chaque année. Pour 2023, il est de 14.514,29 euros. Il s'agit d'un montant brut, après déduction des cotisations de sécurité sociale.

N'oubliez pas non plus de remplir une déclaration d'impôts, même si vos revenus restent bien en dessous du montant auquel vous êtes imposable. En effet, la déclaration d'impôts est obligatoire, même pour les jobistes.

Plus d’informations :

---

Image by Vecstock

Wil je in de zomer 600 uur lang ijsjes verkopen? Dat kan. Hou je nog graag uren over om later op het jaar bij te klussen als kerstman? Geen enkel probleem.

Wat je ook doet, zorg er in ieder geval voor dat je:

  • binnen je contingent blijft;
  • op post bent voor lessen of andere schoolactiviteiten; op die momenten mag je niet werken als jobstudent.

Autres nouvelles

image
Location ou leasing d'un véhicule de société : quelle est la différence ?

1 mars, 2024

Vous souhaitez louer une voiture de société en tant que freelance ? C'est...
image
Touring Business Handbook 2024 : tout ce qu'il faut savoir pour partir en tournée

1 mars, 2024

La semaine dernière, IQ, le magazine consacré à l'industrie mondiale des...
image
L’entrepreneuriat inclusif : exploitez le pouvoir des différences !

23 février, 2024

Dans le monde globalisé d'aujourd'hui, la diversité et l'inclusion ne son...
image
Guide d'inspiration “Zij aan Zij”

22 février, 2024

Le guide d'inspiration "Zij aan Zij" permet de travailler sur ce qui intér...
image
ShowTex fête 40 ans d’expertise dans le domaine des textiles de divertissement avec Showtex

21 février, 2024

L'entreprise anversoise ShowTex fait incontestablement partie des entrepris...
image
Echo 24 : le panel des freelances

16 février, 2024

Echo 24 fut encore une fois une excellente journée pour nouer des contacts...
image
Notre famille BESA s'agrandit

16 février, 2024

Nous avons le plaisir de vous présenter quelques-uns de nos nouveaux membr...
image
Echo 24 : l’aftermovie

9 février, 2024

Mardi dernier a été un moment fort pour le secteur belge de l'événement...